Forum des Editions Sombres Rets

Discuter et échanger autour de la littérature noire, blanche, imaginaire, des arts et des ouvrages de Sombres Rets

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 04-01-2009 14:08:56

Cyril
Créateur de Mondes
Lieu : Marseille
Inscription : 06-06-2008
Messages : 815
Site Web

Exposition Van Gogh - Monticelli

Exposition "van Gogh / Monticelli" à Marseille au Centre de la Vieille Charité.
Du 16 septembre 2008 au 11 janvier 2009

On en revient juste smile

Une soixantaine d'oeuvres de van Gogh et Monticelli (surtout Monticelli, il doit y avoir une dizaine de Van Gogh), venues de toute l'Europe et des Etats-Unis, retracent les influences du premier à travers les oeuvres et la vie du second. Ce qui ressort c'est surtout comment la vie et les tableaux de Monticelli ont inspiré et guidé Van Gogh tout au long de sa quête artistique.

Quelques mots sur Monticelli : Déclaré « Né de parents inconnus » à sa naissance, Adolphe Monticelli (1824 - 1886) fût placé en nourrice dans un village perdu au coeur de la Provence alpestre, dont il conservera un rapport étroit avec la nature. Brutalement confronté à la vie citadine en 1835, lorsque ses parents le reconnaissent enfin, il se découvre un goût prononcé pour le dessin. Il apprend le naturalisme aux côtés de son maître Félix Ziem et s’inscrit à des cours. En 1846, il quitte Marseille pour la Capitale où il s’inspire des oeuvres modernes de Rousseau, Delacroix, Descamps…
Sa vie sera marquée par des allers-retours entre Paris et Marseille, le premier pour son orientalisme, le second pour la beauté naturelle de ses paysages. Peintre très apprécié de la bourgeoisie locale marseillaise, il garde tout au long de sa vie, des liens privilégiés avec ses amis, Paul Guigou, Diaz, Cézanne, Ziem ou encore Camille Corot. Les Fêtes Galantes (1860- 1870) marquent à la fois son apogée artistique, sa renommée internationale mais aussi la fin de son art triomphant. Jugé excentrique, décadent et parfois extrême, Monticelli se retire du milieu en 1871 et poursuit son oeuvre pour lui-même, au-delà des critiques, conservant quelques amateurs fidèles.
L’oeuvre de Monticelli est un rapprochement subtil entre romantisme et symbolisme, où le style et l’audace du peintre le projette à contre-courant des peintres réformateurs de la fin du XIXe siècle.

Quelques mots sur Van Gogh : issu d’une famille de 5 enfants, Vincent van Gogh (1853 – 1890) est plongé dans le monde des marchands d’art dès son plus jeune âge. De nature excessive et exaltée, son parcours fût souvent semé d’embûches, aussi bien sur le plan privé que professionnel. C’est en 1886 qu’il s’installe à Paris et rencontre les impressionnistes et néo-impressionnistes de l’époque, tels que Seurat ou Gauguin, qui marqueront irrémédiablement son style et sa peinture.
Cette même année, il découvre l’oeuvre et la vie de Monticelli, qui devient très vite son modèle au point qu’il déclare un jour :
« je suis sûr que je continue son oeuvre, ici, comme si j’étais son fils ou son frère, […] reprenant la même cause, continuant la même oeuvre, vivant la même vie, mourant la même mort ». Malheureusement, Monticelli meurt avant que van Gogh n’eut le temps de le rencontrer. En 1888, il part vers le Sud de la France où naît alors toute la profondeur de son talent, dans ce pays qu’il nomme « le pays des tons bleus et des couleurs gaies ».
C’est ainsi que voient le jour les fameux Tournesols, mais aussi les paysages, les vergers et ses autoportraits si célèbres. Finalement, son tempérament instable et dépressif le poussera à la folie, puis au suicide en 1890.
Son oeuvre reste un mélange inclassable, à la frontière du fauvisme, de l’impressionnisme et du réalisme.

Van_Gogh_Fleurs_small.jpg
Vincent van Gogh (1853-1890)
Fritillaire couronne impérial
dans un vase de cuivre
Huile sur toile - 73 x 60,5 cm


Monticelli_Fleurs_small.jpg
Adolphe Monticelli (1824-1886)
Fleurs dans un vase bleu
Huile sur panneau - 68,3 x 49,6 cm

Dans l'ensemble c'est une belle expo, avec quelques Van Gogh intéressants et une flopée de jolis tableaux de Monticelli, mais il n'y a que 3 salles d'expo, un monde fou, bref, on est serrés comme des sardines et on ne peut pas vraiment apprécier des oeuvres. Bref, on est ressortis un peu déçus.


Infos pratiques : http://www.marseille-tourisme.com/fr/a- … onticelli/


univers-cyril-4.gif

Hors ligne

Pied de page des forums